Promouvoir les interets fondamentaux et légitimes de la République Populaire de Chine en Europe
  ZONES
Les équipements de fabrication chinoise pour les trains à grande vitesse
Réference:le Quotidien du Peuple en ligne
Page fonction  [Taille:Grande Moyenne Petite][Fermer]

    La Chine construira un chemin de fer à grande vitesse entre Shanghai et Beijing, en utilisant ses propres technologies, a rapporté China News Service, mercredi 8 mars, en citant Liu Zhijun, ministre des chemins de fer.
    Liu a dit qu'à l'heure actuelle, le gouvernement mène des études de faisabilité sur un tel projet, ainsi que des recherches sur les types de technologies à adopter.
    Depuis le début des années 1990, des scientifiques et officiels du gouvernement ont eu des débats sur quelle technologie à utiliser pour construire cette ligne à grande vitesse longue de 1 300 km ? le système à lévitation magnétique (TLM) ou technologie des roues-rails.
    Les trains du TLM «volent» à la surface des rails mais sans jamais entrer en contact avec elle. Comme la lévitation magnétique supprime complètement le frottement causé par des contacts directs entre le train et les rails, ces trains peuvent atteindre une vitesse de 400 km/h, vitesse beaucoup plus élevée que celle de trains traditionnels (200 à 300 km à l'heure).
    Ceux, qui s'opposent à cette technologie, ont dit qu'elle coûte trop cher et que les lignes du TLM ne peuvent pas être connectées aux lignes de chemins de fer traditionnelles.
    Liu a fait savoir que les chemins de fer reliant les villes du Delta du Yangtsé seront ouverts aux investissements étrangers.
    « Les lignes ferroviaires aideront les régions du Centre du pays à se développer, tout en apportant des capitaux, des informations et des compétences de régions développées dans les régions sous-développées », a-t-il dit.
Page fonction [taille:Grande Moyenne Petite][Fermer]
Page précédente | Page suivante
Copyright © by CHINE EUROPE PROMOTION INTERETS
Developped by Qiumeng XU