Promouvoir les interets fondamentaux et légitimes de la République Populaire de Chine en Europe
  CONCEPT DE SOCIETE
Visite à la « classe moyenne » de Beijing
Réference:China.org.cn 2005/02/25
Page fonction  [Taille:Grande Moyenne Petite][Fermer]
    Selon un rapport établi par des Américains, il faut un revenu annuel de 780 000 yuans pour être dans la classe moyenne à Beijing. Ce chiffre a été plusieurs fois contesté par des experts chinois qui eux sont d'avis qu'un revenu annuel entre 80 000 et 400 000 yuans dans la capitale chinoise pourrait être considéré comme le signe d'accès à la classe moyenne.
    Selon ce critère, un journaliste du « Wenhui Pao » de Hong Kong a rendu visite à trois familles Pékinoises. Au cours de l'interview, le journaliste s'est rendu compte que ces personnes censés faire partie de la classe moyenne ne sont pas du tout d'accord avec cette définition et qu'ils sont si occupés qu'ils ne peuvent pas réellement jouir de la vie aisée de la classe moyenne.
    Mlle Xiao Yan travaille depuis cinq ans dans une agence de publicité. Elle gagne 200 000 yuans par an et possède un appartement de 120 mètres carrés et une voiture Golf Volkswagen. Ayant reçu un enseignement supérieur dans une grande école, elle est fort compétente dans son domaine artistique. Ses parents ont un gros revenu et jouissent d'une bonne situation sociale.
    Mlle Xiao jouit des conditions de vie de la classe moyenne. Elle élève un chat de race qu'elle a acheté au prix de 16 000 yuans et qu'elle entretient mensuellement par diverses dépenses de plusieurs centaines de yuans. Mais elle n'a pas reconnu qu'elle appartenait à la classe moyenne, « parce que son poste n'est pas stable et qu'elle ne se sent pas bien vue dans la société. »
    Le trait marquant de la classe moyenne est la stabilité, a fait remarquer Mlle Xiao. Elle juge son emploi instable, signifiant par là qu'elle pourrait à tout moment ne plus avoir de revenu. « Bien que mon revenu et mes conditions de vie relèvent de la classe moyenne, je ne lui appartient pas du point de vue de la mentalité et de la position sociale. Je préfère être considérée comme appartenant à la génération des nouveaux riches », a-t-elle conclu.
    M. Zhang Hongkai et son épouse se sont mariés il y a peu. Ils travaillent tous les deux dans une agence d'architecture et ont revenu annuel de 250 000 yuans. Le couple possède un appartement en ville et une voiture particulière. Quand le journaliste a abordé la question de la classe moyenne, Mme Zhang a répliqué immédiatement que sa famille menait une vie à peine de moyenne aisance. « Son affirmation me paraissait injustifiée, mais le couple m'a expliqué qu'ils travaillaient dur et qu'ils dépensaient la moitié de leur revenu pour entretenir leur maison et leur voiture, ainsi que pour payer les primes d'assurance. »
    « Nous éprouvons le stress et la vie tranquille de la classe moyenne nous est étrangère, a dit le couple. N'est-ce pas risible que nous soyons considérés comme appartenant à la classe moyenne ? » A leurs yeux, un membre de la classe moyenne doit avoir au moins deux appartements et deux voitures ... Le revenu annuel de 80 000 à 400 000 yuans constitue tout au plus le critère des familles de moyenne aisance selon M. Zhang.
    M. Wang Chao et son épouse ont un revenu annuel supérieur à 400 000 yuans, plusieurs propriétés immobilières et deux voitures. Ils sont d'avis qu'ils appartiennent à la couche inférieure de la classe moyenne. Ils ne sont pas d'accord avec le point de vue qu'il existe une classe moyenne à Beijing. Selon eux, les riches ne forment qu'une couche sociale, et eux appartiennent à la couche inférieure.
    Ils ont pris l'habitude d'aller faire leurs achats à Hong Kong deux fois par an « parce que les produits y sont de meilleure qualité ». Ils aiment aussi voyager. Ils ont déjà visité la plupart des sites du pays et des pays voisins. L'Europe est leur prochaine étape, mais ils ne veulent pas participer à un voyage organisé.
    En parlant du stress, le couple est d'avis que les membres de la soi-disante classe moyenne de Beijing ressentent une forte pression dans leur vie, parce que, d'après M. Wang, ils sont obligés de travailler toujours davantage pour continuer leur vie actuelle et ils ne peuvent jouir qu'en rêve de la vie aisée et libre de la traditionnelle classe moyenne des Etats-Unis.

La classe moyenne représente 11% de la population active

Réference:02/09/2005

    Selon le livre Etude sur la classe moyenne en Chine, publié récemment par les Editions de la documentation des sciences sociales, la classe moyenne représente 11,9% de la population active.
    Le groupe de recherche sur les "Mutations sociales en Chine et la croissance des groupes de personnes à moyen revenu dans les villes chinoises", dirigé par Zhou Xiaohong, rédacteur en chef de ce livre et directeur du département de sociologie de l'Université de Nanjing, a prélevé 3 038 échantillons par téléphone parmi les habitants de Beijing, Shanghai, Guangzhou, Nanjing et Wuhan.
    L'étude montre que le chef d'entreprise privée, le gérant d'entreprise et le cadre d'institution, le fonctionnaire des instances du Parti et gouvernementales et le technicien se classent aux premiers rangs sur la liste des métiers de la classe moyenne aux yeux des sondés. En ce qui concerne les conditions financières d'un élément de la classe moyenne, 30,6% estiment que celles-ci sont "difficiles à définir", 21,2% pensent qu'il doit avoir "plus de 500 000 yuans ( 62 500 dollars) " et 19,3%, "plus de 1 million de yuans (125 000 dollars) ".
    Sur la base de cette étude, ce groupe de recherche estime qu'un élément de la classe moyenne gagne 5 000 yuans par mois, est cadre responsable d'institution ou personnel technique, fonctionnaire, technicien, directeur ou chef d'entreprise privée et a reçu une formation universitaire du premier cycle ou plus.
Page fonction [taille:Grande Moyenne Petite][Fermer]
Page précédente | Page suivante
Copyright © by CHINE EUROPE PROMOTION INTERETS
Developped by Qiumeng XU