Promouvoir les interets fondamentaux et légitimes de la République Populaire de Chine en Europe
  AXES
Un magasin de marque de Paris vise les voyageurs chinois
Reference: Le Quotidien du Peuple
Page fonction  [Taille:Grande Moyenne Petite][Fermer]
    ''Les Chinois sont devenus riches''. C'est quelque chose que l'on entend souvent en France. De cela, on peut trouver des preuves sur l'avenue des Champs-Elysées.

Emprunter un passeport pour acheter un sac

Dans la boutique de Louis Vuitton aux Champs-Elysées, les valises et sacs coûtent très cher. Pour éviter que les clients ne revendent la marchandise, seuls les titulaires de passeports de transit provisoire peuvent faire des achats, à raison d'un sac par personne.

Les chiffres montrent que les achats des Chinois représentent plus de 17% des ventes de Louis Vuitton dans le monde. Toutes les boutiques de cette enseigne emploient des vendeurs qui parlent chinois.

Apparition de boutiques hors taxes pour les Chinois


Pour faciliter les achats à Paris, de nombreuses boutiques hors taxes pour les Chinois ont fait leur apparition. La plus célèbre d'entre elles se trouve dans la rue de Rivoli, près du Louvre. Un grand nombre de touristes chinois ont été amenés dans cette boutique, qui leur consent des remises de 70 à 80%, voire de 60% en cas de ''gros achats''.

Selon les chiffres fournis par le Bureau français du tourisme, les visiteurs chinois consomment en moyenne 240 dollars par personne et par jour en France, chiffre de loin supérieur à ceux des visiteurs provenant de pays d'Europe.

Pourquoi un tel pouvoir d'achat ?

Premièrement, la notion de famille est forte chez les visiteurs chinois. Vu que les occasions de voyager à l'étranger ne sont pas nombreuses, les parents et amis demandent à acheter des ''articles authentiques'' étrangers pour eux une fois que l'occasion se présente. Les porte-monnaies des visiteurs chinois regorgent de tout un ''fonds de consommation d'articles de luxe'' alimenté par toute la famille.

En deuxième lieu, les visiteurs européens et américains recherchent toujours les jouissances. Ils se logent dans les meilleurs hôtels, s'offrent les meilleures spécialités, visitent le Louvre le jour et admirent les spectacles dansants au Moulin-Rouge la nuit. Les Chinois, en revanche, ne déboursent que quelques centaines d'euros pour s'inscrire à un groupe de voyageurs chinois. Ils dorment dans l'autocar et prennent des photos une fois les pieds à terre. Toutes les économies ainsi réalisées sont destinées à l'achat d'articles de luxe.

Troisièmement, ceux qui ont réuni les conditions de visiter Paris sont pour une grande partie des fonctionnaires, des hommes d'affaires, des vedettes ou des cols blancs. La plupart d'entre eux vont en France dans le cadre d'une ''mission aux frais l'Etat''. Sans avoir à payer les billets d'avion et les visas, ils ont naturellement plus de moyens pour acheter des produits de luxe. Par ailleurs, certains ont besoin de rehausser leur position sociale à travers les articles de luxe. Il est donc inconcevable qu'ils retournent en Chine les mains vides.

Pourquoi les Chinois sont-ils devenus des gens riches lorsqu'ils sont partis voyager à l'étranger ?
Selon les statistiques communiquées par un colloque portant sur “la tendance de développement et les opportunités des producteurs de luxe européens sur le marché chinois” qui s'est tenu le 16 juillet à l'Université de Fudan, à Shanghai, les dépenses somptuaires des consommateurs chinois se sont considérablement accrues ces derniers temps, pour représenter jusqu'à 12% du chiffre d'affaires du secteur mondial des biens de luxe. On note que parmi ces dépenses, 10% ont été réalisées par des Chinois partis en touristes à l'étranger (soit approximativement 987 dollars américains par personne), portant ainsi les dépenses en la matière des Chinois en tête du monde.

Depuis quand les Chinois sont-ils devenus des gens riches à l'étranger ? Et que peut-on découvrir derrière cette position de “tête du monde” qu'ils occupent actuellement ?

Formation de "super-consommateurs"

“Les Chinois sont devenus le troisième groupe de consommateurs de notre société en ce qui concerne le volume de consommation et le premier groupe de consommateurs quant à l'accroissement de la consommation”, a remarqué devant la presse M. Paul Zegna, le PDG de Ermenegildo Zegna, société italienne de haute couture.

Parmi les Chinois pourvus des conditions financières nécessaires pour partir en touristes dans des régions développées comme l'Europe occidentale et l'Amérique, on note surtout des hommes d'affaires, des vedettes des milieux artistiques, des fonctionnaires et des gestionnaires d'entreprise qui, réputés pour leur pouvoir d'achat exceptionnel, n'hésitent pas à s'offrir des articles de luxe de grandes marques comme Channel, Louis Vuitton et Gianni Versace.

Groupe de consommateurs animés d'un goût de l'étalage de luxe

Lors des interviews accordées à la presse, des spécialistes du secteur commercial chinois ont remarqué que l'habitude de consommation des Chinois à l'étranger est surtout affectée par leurs traditions culturelles, les critères de leur vie mondaine, leurs mœurs sociales et leurs us et coutumes.

Le directeur général de la société de parfum Dunhill chargé de la zone Asie-Pacifique pense que le marché chinois de produits de luxe est loin d'avoir atteint sa maturité. Selon lui, cette immaturité se traduit notamment par le fait que ses consommateurs de luxe sont de cinq ans plus jeunes que leurs homologues américains ou européens et un tel phénomène s'explique entre autres par les deux raisons majeures suivantes : d'abord, le fait que la Chine reste un marché en développement a permis à certains jeunes de se faire une fortune ; ensuite, malgré l'insuffisance de leurs moyens financiers, d'autres jeunes Chinois se joignent eux aussi aux rangs de la consommation de luxe dans le seul but d'accroître leur cote.

“Il s'agit là d'une habitude de consommation tout à fait immature”, ont remarqué des professeurs de l'Institut de gestion rattaché à l'Université de Fudan. A leurs yeux, la tendance des riches chinois à la consommation de luxe à l'étranger est en partie liée à leur désir de faire étalage de leurs richesses du moment que la Chine reste sous-développée sur le plan économique.

Maturation progressive du marché national

La tendance des touristes chinois à dépenser plus facilement à l'étranger a fini par provoquer une dispute du marché chinois par les producteurs mondiaux d'articles de luxe.

Selon les statistiques les plus récentes, depuis l'ouverture chinoise sur les produits de luxe étrangers vers le début des années 90 du siècle passé, plusieurs dizaines de marques ont réussi à se faire une place sur le marché de la partie continentale chinoise. On a tout lieu d'espérer qu'avec la maturation progressive du marché national en ce qui concerne la consommation d'articles de luxe, la tendance à la consommation de luxe due au fait que peu de Chinois ont les moyens de s'offrir un voyage à l'étranger ou à leur immaturité dans ce domaine finira un jour par se transformer.
Page fonction [taille:Grande Moyenne Petite][Fermer]
Page précédente | Page suivante
Copyright © by CHINE EUROPE PROMOTION INTERETS
Developped by Qiumeng XU